Afin de conseiller au mieux chaque client et surtout en toute sécurité, j’ai suivi une formation en aromathérapie à l’Ecole Lyonnaise des plantes médicinales et savoirs naturels.
Formation riche et passionnante qui permet d’appréhender les huiles essentielles sous leurs aspects biochimiques mais également olfactif et psycho-émotionnel.
Chaque huile essentielle est composée de différentes molécules chimiques. Ce sont ces molécules qui vont avoir telle ou telle propriété : calmante, anti bactérienne, anti virale…
Mais chaque huile essentielle porte également un message olfactif qui éveillera des émotions, souvenirs.. différents d’une personne à l’autre.

Je conseille donc de façon ponctuelle l’utilisation de certaines huiles essentielles.
Conseils ponctuels car les huiles essentielles sont de véritables concentrés de plantes. Pour produire un flacon d’huile essentielle de 10 mL, il faut distiller plusieurs kilos de la partie de la plante concernée.
Le calcul est rapide, à ce rythme, une Terre ne pourra pas suffir à produire la quantité de végétaaux nécessaires à nos consommations en huiles essentielles.

 

plante sauvage

Et puis, j’ai participé à «  une journée cueillette et cuisine de plantes sauvages », et là, ce fut une « révélation ».
Partout, nous pouvons rencontrer des plantes et fleurs qui se mangent, rentrent dans la composition de tisanes, sirops, baumes…
Des plantes courantes tel que le Plantain, aux plantes un peu moins fréquentes telle que la Pimprenelle.
Ce type de cueillette ne perturbe pas le milieu du prélèvement, à condition de ne pas utiliser des kilos de racine d’une même plante dans un endroit donné et bien évidemment de ne pas prélever des plantes protégées.
Et surtout, l’intérêt est que ces plantes se rencontrent partout !

 

Je transmets ici l’intérêt que j’ai pour deplante sauvageux plantes présentes en ce mois d’avril :
l’ Alliaire et la petite Pimprenelle

L’Alliaire Alliara petiolata qui se rencontre dans des lieux ombragés et sur des sols riches.
L’Alliaire a un goût d’ail que l’on peut sentir lorsque l’on passe aux abords d’un regroupement de cette plante.
Les fleurs, feuilles, graines et racines se consomment.

L’Alliaire est composée de glucides, saponine, huiles  essentielles dont celle d’ail, petites quantités de glycosides régulateurs de la tension artérielle.
Elle contient également des vitamines  A et C et divers minéraux.

 

plante sauvageExemple de recette à base d’Alliaire :

Pesto au goût prononcé

Utiliser les feuilles d’Alliaire que vous mixez, ou mieux, broyez à l’aide d’un mortier.

Mélangez ces feuilles broyées avec de l’huile d’olive, du parmesan râpé, des pignons de pin écrasés. Ajoutez également un peu de sel.

La quantité de chaque ingrédient est fonction de la texture que vous souhaitez : plus ou moins liquide ou crémeuse…

 

Les fleurs se mangent et peuvent être utilisées pour décorer des plats telles que des salades.

 

plante sauvageLa petite Pimprenelle Sanguisorba minor qui se rencontre dans les prairies et pelouses sur sol calcaire.

Le nom latin de la petite Pimprenelle décrit ses propriétés médicinales : sanguis (sang) sorbere (absorber). Elle est employée contre les saignements.
Elle est également utilisée contre les diarrhées et les pertes blanches.
Elle est composée de tanins , de saponine, de flavonoïdes et de vitamine C.
On peut consommer les tiges, fleurs feuilles.

Les feuilles, dentelées et très esthétiques peuvent être mélangées à une salade.
Les fleurs peuvent servir de décoration.

 

plante sauvage

plante sauvage

Source : Plantes sauvages comestibles de S.G. Fleischhauer, J. Guthmann et R. Spiegelberger

Huiles essentielles et plantes sauvages